6 choses à connaître sur la bête du Gévaudan

la bête du Gévaudan… son nom évoque un effroyable monstre semant la terreur dans les campagnes. Revenons sur cette histoire qui est digne d’un film d’horreur !

1) C’est quoi la bête du Gévaudan ?

Il y a quelques siècles en France, un fléau apparu dans la campagne française. Pendant des années, des victimes furent retrouvées, elles étaient déchiquetées par une mystèrieuse bête. Les autorités locales essayèrent de l’arrêter mais ils furent inefficaces et le massacre continua à tel point que le roi Louis XV fut sollicité pour arrêter la bête. Des énormes battues auront lieu pour la trouver. Des milliers d’animaux, principalement des loups, seront abattus et pourtant, les exactions continuèrent.

la bête du Gévaudan dévorant sa victime

2) C’est où le Gévaudan ?

Le Gévaudan est une ancienne province royale. Elle chevaucha plus ou moins trois départements qui sont le Cantal, la Lozère et l’Aveyron.

les baronnies du Gévaudan

3) Quand la bête du Gévaudan a t-elle sévi ?

Le premier cas d’attaque date du 30 juin 1764, un enfant de 14 ans fut dévoré. tout au long de l’année 1764 de nombreuses victimes furent signalées. Provoquant en septembre de la même année, la mobilisation de la troupe du seigneur local pour l’arrêter, malheureusement ces soldats furent inefficaces et les victimes s’accumulèrent. L’histoire des ces tueries remonta jusqu’au roi qui dû envoyer ses dragons pour arrêter la bête. Ce fut finalement en septembre 1765 qu’un homme du roi abattit un énorme loup, tout le monde pensa que l’hécatombe se termina.

Image de l’époque illustrant la bête

4) Comment la bête du Gévaudan a t-elle été arrêtée ?

Les attaques continuèrent l’année d’après mais elles semblèrent de plus en plus rare. Dans l’année 1767, la fréquence des attaques redevenaient effrayantes. Le marquis d’Apchier, un seigneur local décida de prendre les choses en mains, il réunira une troupe de chasseur aguerris, ils partirent à la chasse au loup. Après plusieurs tentatives, le 18 juin 1767, un homme de la troupe du marquis, un certain Jean Chastel abattit d’un coup de fusil un loup qu’on pensa être la bête du Gévaudan. A juste titre, car après la mort de ce loup les attaques cessèrent. La bête fut exposée dans le château du marquis et envoyée au célèbre naturiste Georges Louis Leclerc Buffon pour qu’il puisse l’examiner. Ce fut la fin de la bête à qui on attribue une centaine de morts !

Portrait du naturiste Buffon

5) Est ce que la bête du Gévaudan a existé ?

Vous l’aurez compris l’histoire de la bête du Gévaudan est vraie. Les premiers témoignages provenant des survivants de la bête firent penser à un monstre. Les témoignages de l’époque décrivirent la bête comme étant un énorme animal aussi gros qu’un âne avec une grande mâchoire très puissante et des dents acérées, il aurait un pelage rouge. Certains pensèrent à une hyène, d’autres un animal démonique. Mais la réalité était moins fafelue, même si on considère le loup abattu par Jean Chastel comme la bête, il sembla plûtot que la bête était une meute de loup affamée.

La légende de la bete du Gévaudan

6) Connaissez-vous Jacques Portefaix ?

Jacques Portefaix fut un des héros de l’histoire de la bête du Gévaudan. Le soir le 12 janvier 1765 alors que le jeune de 13 ans se trouva avec ses amis, ayant à peu près le même âge, garder le bétail. le loup les attaqua et s’empara d’un de leur camarade. Ce fut à ce moment que le jeune Jacques Portefaix motiva ses copains pour sauver leur ami d’une mort atroce. Ils pourchassèrent la bête et la retrouvèrent. Le combat s’engagea, les jeunes munis de bâtons se lancèrent contre le montre et essayèrent de lui crever les yeux, la bête lâcha sa victime et les hommes arrivèrent, ce qui fit fuir la bête. Le roi qui entendit parler de l’exploit de Jacques Portefaix, lui offrit de payer ses études lui permettant d’adhérer à l’école du corps royale d’artillerie.

La bête attaquée par les camarades de Jacques Portefaix

Finalement la bête du Gévaudan fut une attaque d’un ou de plusieurs loups en série, on ne sut jamais vraiment pourquoi ces attaques furent aussi intenses. Aujourd’hui les risques d’attaque sont limités car il n’y a plus que 200 loups à travers la France alors qu’à l’époque de la bête il y en avait 20 000 ! A savoir que de temps en temps, les loups d’aujourd’hui peuvent s’attaquer aux troupeaux de mouton. Cela a provoqué une vague d’indignation auprès des bergers qui manifestèrent de nombreuses fois contre la réintégration du loup dans les campagnes françaises.

Si ce petit article vous a plu n’hésitez pas à commenter, liker ou à vous abonner à mon blog !

4 commentaires sur “6 choses à connaître sur la bête du Gévaudan

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :